Près de 80 % des Belges se plaignent de maux de dos. Si les antidouleurs permettent de soulager temporairement la douleur, ils ne constituent pas une solution permanente contre les maux de dos. Le repos ou, en dernier recours, une opération étaient les solutions généralement recommandées avant. Heureusement, nous n’en sommes plus là. Il est en effet impossible de mettre son dos « au repos » sans le surcharger. Des études ont même démontré que l’activité physique est la meilleure manière de guérir des problèmes de dos.

Dans cette optique, HUPHUP organise une étude sur le dos. Venez faire du sport de manière encadrée pendant 6 semaines pour tirer définitivement un trait sur vos maux de dos.

Que puis-je attendre de cette étude du dos ?

Pendant 6 semaines, vous venez vous entraîner en bénéficiant de l’accompagnement de nos coachs et selon la méthode HUPHUP. Cette méthode a été développée en collaboration avec des médecins, des kinésithérapeutes, des scientifiques du sport et des diététiciens. Une séance de 35 minutes de sport sur le Circuit Milon et sur les appareils FIVE vous permettra non seulement de vous renforcer au niveau musculaire, mais aussi d’améliorer votre condition, votre mobilité et votre souplesse. 

Résultat ? Un dos plus fort et une meilleure condition physique générale. Vous vous sentez donc plus en forme et plus agile, et vous ressentez beaucoup moins, voire plus de douleurs du tout dans vos activités quotidiennes. Après 6 semaines à 3 mois, vous constatez aussi une nette amélioration de vos maux de dos chroniques. Nous vous recommandons vivement de continuer vos entraînements ou de poursuivre la méthode HUPHUP® en prévention : vos douleurs seront moins fréquentes et pourront même disparaître complètement. De quoi améliorer considérablement votre qualité de vie. 

Nous mesurons l’évolution de votre renforcement musculaire et l’amélioration de votre condition physique et de votre qualité de vie lors des trois séances d’évaluation qui jalonnent notre étude du dos.

  1. Au début des relevés, lors de votre premier jour. 

  2. Une première évaluation a lieu pendant votre période d’entraînement.

  3. Une évaluation finale et un débriefing sont organisés avec votre coach au terme de la session.

Vos résultats sont traités de manière anonyme et purement statistique. Ils nous serviront à convaincre d’autres personnes que le sport peut aider à soulager les maux de dos.

En prime ? Une tasse de thé ou de café… Et une petite discussion bien motivante !

6 semaines d’étude du dos

Qu’attendons-nous de vous ?

Pour obtenir les meilleurs résultats, vous devrez aussi faire votre part :

  • venir deux fois 35 minutes par semaine pour une séance de sport encadrée ;

  • venir vous entraîner pendant 6 semaines consécutives ;

  • remplir honnêtement les formulaires d’évaluation ;

  • ne pas avoir suivi de programme de renforcement musculaire au cours des 6 derniers mois ;

  • accepter les conditions générales sur la façon saine et sûre de faire du sport chez HUPHUP®

À qui s’adresse cette étude du dos ?

Quiconque souffre de maux de dos passagers ou chroniques peut participer à notre étude du dos. Les pathologies suivantes sont néanmoins contre-indiquées dans le cadre d’une activité sportive. Demandez conseil à votre médecin ou à votre kinésithérapeute : infection bactérienne des vertèbres dorsales, tumeur dans les vertèbres dorsales, fracture vertébrale en phase aiguë ou insuffisance neurologique.

Et combien coûte-t-elle ?

En échange de votre participation à cette étude du dos, nous vous demandons une participation unique aux frais de 60 euros* pour 6 semaines de sport. 

*Si vous n’êtes pas en mesure de terminer les deux premiers entraînements en raison de douleurs trop intenses, votre participation aux frais vous sera remboursée. AUCUN remboursement des frais de participation ne pourra être réclamé en cas de départ anticipé de l’étude.

Oui je veux en terminer avec mes maux de dos !

Vous souhaitez participer à notre étude du dos ? Remplissez le formulaire ci-dessous. Nous vous recontacterons rapidement.

HUPHUP, qu’attendez-vous ?